Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol13.djvu/413

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



HISTOIRE SAINTE

Depuis la fondation de l’école et jusqu’à présent, l’étude de l’histoire sainte et de l’histoire russe se poursuit de la façon suivante : Les enfants se réunissent autour du maître, et, celui-ci, en se guidant uniquement sur la Bible et, pour l’histoire russe, sur l’ouvrage de Pogodine : la période normande, et sur le recueil de Vodovosov, raconte, puis ensuite interroge et tous se mettent à parler ensemble. Quand les voix sont trop nombreuses, le maître les arrête et fait parler un seul élève. Dès que celui-ci s’arrête, il interpelle de nouveau les autres.

Quand le maître remarque que quelques-uns n’ont pas compris, il fait répéter l’histoire à l’un des meilleurs élèves. Cette méthode n’a point été imposée volontairement, elle s’est formée spontanément et a toujours été couronnée de succès, qu’il y ait cinq ou trente élèves, à condition que le maître observe attentivement tous les élèves, ne permette