Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol13.djvu/80

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


c’est une méthode qui tue les capacités intellectuelles, et qui reconnaissent Lautir-Methode in Verbindung mit Anschauungsunterricht, c’est-à-dire apprendre par cœur : le poisson est l’objet ; f, c’est la tête ; i, le corps ; sch, la queue ; et ne pas apprendre par cœur les psaumes et les prières. Les pédagogues anglais et français prononcent avec fierté les mots difficiles pour eux Anschauungsunterricht et disent qu’ils l’introduisent dans l’enseignement primaire. Pour nous, cet Anschauungsunterricht, dont il me faudra encore parler en détail, se présente comme quelque chose de tout à fait incompréhensible. Qu’est-ce donc que cette instruction acquise à simple vue ? Mais quelle peut être l’instruction autre que celle-là ? Tous les cinq sens participent à l’éducation : c’est pourquoi Anschauungsunterricht a été et existera toujours.

Pour l’école européenne, à peine affranchie du formalisme du moyen âge, le nom et la pensée de cette éducation sont compréhensibles comme méthode opposée à l’éducation ancienne. Même les fautes qui consistent à conserver la vieille méthode sont excusables. Mais pour nous, je le répète, Anschauungsunterricht n’a aucun sens.

Jusqu’ici, après la vaine recherche de cet Anschauungsunterricht et de la méthode de Pestalozzi, dans toute l’Europe je n’ai rien trouvé, sauf qu’il faut apprendre la géographie d’après les cartes en