Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol14.djvu/169

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



II

RÉCITS POUR LES ENFANTS


L’Enfant trouvé.

Une pauvre femme avait une fille qui s’appelait Macha.

Un matin, Macha étant sortie pour chercher de l’eau, aperçut à terre, près de la porte, un objet enveloppé de chiffons. Macha déposa ses cruches et déplia les chiffons. À ce moment, quelque chose se mit à crier : Ouah ! Ouah ! Ouah ! Macha se baissa et vif que c’était un petit enfant, tout rouge, qui criait de toutes ses forces : Ouah ! Ouah !

Elle le prit dans ses bras, le porta à la maison et se mit à lui faire boire du lait, à la cuiller. Sa mère lui dit :

— Qu’as-tu apporté là ?