Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol14.djvu/18

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


néralisation, à sa transmission verbale, et développe les sentiments, l’esprit, l’imagination, la mémoire, l’élocution, l’attention, la personnalité, l’habitude du travail en commun, le respect de l’ordre ; 4o comme moyen d’action sur toutes les forces intelligentes de l’enfant, elle apporte dans l’enseignement l’intérêt personnel, provoque chez les enfants le désir et l’amour de l’étude, en faisant de cette étude un procédé d’enseignement par soi-même, »

M. Evtouchevsky fait la même chose. Mais pourquoi ? C’est incompréhensible pour qui cherche des raisons réelles et n’est pas intimidé par les mots : psychologie, didactique, méthodique, heuristique, etc. Je conseille à tous ceux qui n’ont pas de penchant pour la philosophie, et qui, par cela même, n’ont pas le désir de contrôler personnellement toutes ces conclusions pédagogiques, de ne pas s’effrayer de ces paroles et de croire que tout ce qui n’est pas clair ne peut servir de base à rien, et principalement, à une chose si importante et si simple que l’instruction du peuple. Tous les pédagogues de cette école, les Allemands surtout, s’appuient sur cette pensée fausse que ces questions philosophiques qui sont restées des questions sans solutions pour les philosophes, de Platon à Kant, sont résolues définitivement par ces pédagogues, et si définitivement que les procédés de l’acquisition des impressions, des sensations, des représentations, des conceptions, sont élaborés par