Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol14.djvu/377

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



ERMAK




Sous le règne du tzar Ivan le Terrible, vivaient à Perm, sur la rivière Kama, de riches marchands, les Strogonov.

Il vint à leur connaissance qu’au bord de la rivière Kama, sur un espace de cent quarante verstes, se trouvait une bonne terre : jamais les champs n’y étaient cultivés ; jamais les forêts, toutes noires, n’avaient été taillées. Beaucoup d’animaux vivaient dans les forêts ; le long de la rivière, se trouvaient des lacs très poissonneux, et personne ne vivait sur cette terre que, seuls, les Tatars traversaient à de longs intervalles.

Les Strogonov écrivirent au Tzar :

« Donne-nous cette terre ; nous nous chargeons d’y bâtir, nous-mêmes, des bourgades, de les peupler et de fermer le passage aux Tatars. »