Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol14.djvu/92

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


fois le double de ce qu’a donné la commune, si tout l’argent est distribué il donne moins ou refuse tout à fait. Ainsi dans le district Krapivensky il y a une commune qui donne quatre-vingt-dix roubles pour l’école et le zemstvo ajoute trois cents roubles ; une autre commune donne deux cent cinquante roubles, le zemstvo ajoute cinquante roubles ; mais une troisième commune propose cinquante-six roubles et le zemstvo refuse d’ajouter quelque chose et ne donne pas l’autorisation d’ouvrir l’école parce que la somme proposée est insuffisante pour une école modèle et que tout est déjà distribué. Ainsi les principales différences sous le rapport administratif entre l’opinion du peuple et celle du zemstvo sont les suivantes : 1o le zemstvo attache une grande importance au local et dépense pour cela beaucoup d’argent, le peuple tourne la difficulté par un moyen d’économie domestique et regarde les écoles élémentaires comme des établissements passagers, provisoires ; 2o l’administration des zemstvos et du ministère exige que la classe dure toute l’année, sauf en juillet et août, et n’introduit nulle part la classe du soir ; le peuple n’exige la classe que pour l’hiver et aime la classe du soir ; 3o l’administration des zemstvos et du ministère a un certain type défini du maître et n’accepte pas les écoles en ayant d’autres ; elle est opposée aux gens d’église et, en général, aux gens du pays ; le peuple ne reconnaît aucune norme et choisit les