Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol16.djvu/113

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


d’été touche à sa fin ; je vous prie donc de revenir à Saint-Pétersbourg le plus promptement possible, mardi au plus tard. Toutes les dispositions nécessaires pour votre retour seront prises. Je dois vous faire remarquer que j’attache une importance particulière à ce que vous fassiez droit à ma demande.

« A. Karénine. »


P.-S. — « Ci-joint l’argent dont vous pourrez avoir besoin pour vos dépenses. »


Il relut sa lettre et en fut satisfait. Il se félicitait surtout d’avoir pensé à l’argent. Il n’y avait en effet ni mots cruels ni reproches, mais aussi pas de faiblesse ; en somme, il lui faisait un pont d’or pour revenir. Il plia la lettre, passa dessus un grand coupe-papier en ivoire massif, glissa l’argent à l’intérieur et mit le tout sous enveloppe ; ceci fait, il sonna avec le plaisir que lui causait toujours le contact de ses luxueux objets de bureau.

— Tu remettras cette lettre au courrier, pour qu’il la porte demain à Anna Arkadiévna, à la campagne, dit-il en se levant.

— Bien, Votre Excellence. Dois-je vous servir le thé ici ?

Alexis Alexandrovitch se fit apporter le thé dans son cabinet et, tout en jouant avec son lourd coupe-papier, il s’approcha du fauteuil près duquel étaient préparés une lampe et un livre français sur