Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol16.djvu/185

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



XXIII

La commission du 2 juin siégeait habituellement le lundi. Alexis Alexandrovitch entra dans la salle des séances, salua comme d’ordinaire le président et les membres de la commission, puis s’asseyant à sa place, posa les mains sur les papiers disposés devant lui. Parmi ces papiers se trouvaient divers renseignements qui lui étaient nécessaires et un résumé de la proposition qu’il avait l’intention de faire. D’ailleurs ces notes ne lui étaient pas indispensables. Il connaissait à fond le sujet et n’avait nullement besoin d’aider sa mémoire ; il savait fort bien tout ce qu’il avait à dire. Il ne doutait pas qu’une fois le moment venu, quand il se trouverait en face de son adversaire, s’efforçant vainement de prendre un air indifférent, ses paroles couleraient d’elles-mêmes beaucoup mieux que s’il les préparait à l’avance. Il sentait que le sujet qu’il avait à