Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol16.djvu/215

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



XXVII

— Si j’étais sûr de n’éprouver aucun regret en abandonnant mon œuvre, en renonçant au fruit de mon travail, je n’hésiterais pas à le faire : je vendrais mes domaines et, comme Nicolas Ivanitch, je m’en irais entendre La Belle Hélène, disait le vieux propriétaire.

Et un fin sourire illumina son visage intelligent.

— Pourtant vous n’en faites rien, riposta Nicolas Ivanitch Sviajskï… Et vous avez vos raisons pour cela.

— La raison en est que je suis chez moi et que tout ce qui m’entoure est vraiment à moi ; et puis, je me leurre toujours de l’espoir que le peuple s’améliorera. Sinon quelle triste situation ! partout l’ivrognerie et la débauche ! Pas la moindre solidarité et comme conséquence la misère : plus de