Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol16.djvu/269

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



QUATRIÈME PARTIE


I


Les époux Karénine continuèrent à vivre sous le même toit ! Ils se voyaient quotidiennement mais restaient absolument étrangers l’un à l’autre. Alexis Alexandrovitch s’était donné pour règle de voir sa femme chaque jour afin d’empêcher les domestiques de jaser, mais il évitait de dîner à la maison. Vronskï ne venait jamais dans la demeure d’Alexis Alexandrovitch, mais Anna le voyait au dehors et son mari le savait.

La situation était pénible pour tous les trois et aucun d’eux n’aurait pu la supporter un seul jour s’il n’avait espéré la voir changer, s’il ne l’avait regardée comme une période très difficile, très douloureuse, mais cependant transitoire. Alexis