Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol16.djvu/333

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


vue, dit-il, tout radieux. Je vous ai vue quand vous vous rendiez de la gare à Ergouchovo.

— Quand ? fit-elle, étonnée.

— Vous alliez à Ergouchovo, dit Lévine, sentant déborder la joie qui emplissait son cœur.

« Comment ai-je pu douter de l’innocence des sentiments de cette créature touchante ! Oui, on dirait que Daria Alexandrovna a dit vrai, » pensa-t-il.

Stépan Arkadiévitch le prit sous le bras et le mena à Karénine.

— Permettez-moi de vous présenter…

Et il les nomma.

— Enchanté de vous rencontrer de nouveau, dit froidement Alexis Alexandrovitch en serrant la main de Lévine.

— Vous vous connaissez donc ? demanda Stépan Arkadiévitch.

— Nous avons passé ensemble trois heures en wagon, dit en souriant Lévine. Mais nous nous sommes quittés aussi intrigués qu’au bal masqué, moi du moins.

— Ah ! voilà ! S’il vous plaît… dit Stépan Arkadiévitch en désignant la direction de la salle à manger.

Les messieurs passèrent dans la salle à manger et s’approchèrent de la table aux hors-d’œuvre, où se trouvaient six sortes d’eaux-de-vie, autant de sortes de fromages, avec de petits couteaux d’ar-