Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol17.djvu/30

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


les témoins et renvoyer celle qui prendrait Serge Ivanovitch. En général, un jour de mariage, il y a beaucoup de combinaisons très compliquées. Une seule chose était indiscutable, c’est qu’il ne fallait pas perdre de temps, car il était déjà six heures et demie.

La cérémonie de la bénédiction avec l’icône manqua de sérieux. Stepan Arkadiévitch prit une pose solennelle et comique auprès de sa femme ; il leva l’icône et obligea Lévine à se prosterner, pendant qu’il le bénissait avec un sourire affectueux et railleur. Puis il l’embrassa trois fois ; Daria Alexandrovna fit de même ; elle était pressée de partir et s’embrouillait dans les arrangements des voitures.

— Eh bien, voilà ce que nous allons faire : tu vas aller le chercher dans notre voiture. Serge Ivanovitch aura sans doute la bonté de partir tout de suite et de renvoyer la sienne.

— Très volontiers.

— Et nous deux nous viendrons ensemble. Tes bagages sont expédiés ? demanda Stepan Arkadiévitch.

— Oui, répondit Lévine ; et il appela Kouzma pour l’aider à s’habiller.