Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol17.djvu/340

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



XV

Lévine reconduisit sa femme chez elle et se rendit chez Dolly.

Daria Alexandrovna était elle aussi bien agitée. Elle arpentait sa chambre de long en large et grondait sa fille qui, debout dans un coin, pleurait bruyamment.

— Tu resteras là toute la journée, tu dîneras seule, et tu ne verras pas une seule poupée, et tu n’auras pas de robe neuve, disait-elle, ne sachant plus quel châtiment lui infliger. C’est une méchante petite fille, dit-elle s’adressant à Lévine. Où a-t-elle pris ces vilaines habitudes ?

— Qu’a-t-elle fait ? demanda avec assez d’indifférence Lévine qui, voulant consulter Dolly sur ses propres affaires, était contrarié d’arriver si mal à propos.

— Elle et Gricha sont allés chercher des fram-