Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol17.djvu/379

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



XX

— Eh bien, princesse, la voilà cette Dolly que vous désiriez tant voir, dit Anna paraissant avec Daria Alexandrovna sur la grande terrasse à balcon de pierre où, à l’ombre, était installée, devant un métier, la princesse Barbe qui brodait un fauteuil pour le comte Vronskï. Elle dit qu’elle ne veut rien prendre avant le dîner, mais tâchez de la faire goûter pendant que j’irai chercher Alexis et amènerai ces messieurs.

La princesse Barbe fit un accueil gracieux et légèrement protecteur à Dolly. Aussitôt elle se mit à lui expliquer qu’elle s’était installée chez Anna parce qu’elle l’avait toujours mieux aimée que sa sœur Catherine Pavlovna, qui avait élevé Anna, et qu’elle considérait comme un devoir de leur venir en aide dans cette période transitoire si pénible.

— Dès que son mari aura consenti au divorce, je me retirerai dans ma solitude, mais actuelle-