Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol19.djvu/154

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



V

Simon s’éveilla de bonne heure : les enfants dormaient encore ; la femme était sortie pour demander du pain aux voisins. L’étranger de la veille, dans la vieille chemise et le vieux calecon, était assis sur le banc, les yeux levés ; son visage était devenu plus serein.

— Eh bien ! mon brave, lui dit Simon, l’estomac demande du pain et le corps des vêtements. Il faut se suffire, se nourrir. Sais-tu travailler ?

— Je ne sais rien.

Simon ouvrit de grands yeux et dit :

— Les hommes t’apprendront tout, si tu as de la bonne volonté.

— Tout le monde travaille, je ferai comme les autres.

— Comment t’appelles-tu ?

— Michel.