Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol19.djvu/153

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


— Si nous vivons, nous aurons de quoi manger.

Ils se turent un moment.

— Cet homme a l’air bon, pourquoi ne dit-il rien sur lui-même ?

— Sans doute qu’il ne peut pas.

— Simon !

— Quoi ?

— Nous donnons aux autres, pourquoi est-ce que personne ne nous donne à nous ?

Simon ne sut que répondre.

— Assez causé, fit-il en se retournant ; et il s’endormit.