Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol19.djvu/329

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



VI

Les frères eurent leur maison et s’installèrent chacun chez soi. Ivan, ayant terminé ses travaux champêtres, brassa de la bière et invita ses frères à venir festiner chez lui. Ceux-ci refusèrent.

— Comme si nous ne savions ce que c’est qu’une fête de paysans ! dirent-ils.

Ivan régala tous les paysans, les femmes, et but lui-même. Il devint même un peu gai et alla dans la rue regarder les rondes. Il s’approcha des rondes et invita les jeunes filles à chanter en son honneur.

— Je vous donnerai une chose que vous n’avez jamais vue de votre vie, dit-il.

Les femmes se mirent à rire et à chanter ses louanges. Quand elles eurent fini, elles lui dirent :

— Eh bien ! Donne !