Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol19.djvu/81

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


tout ce que je ne puis accepter à moins d’être fou !

Ma situation était affreuse. Je savais que je ne trouverais rien dans la voie de la science raisonnée, sauf la négation de la vie, et dans la foi, rien sauf la négation de la raison, ce qui était encore moins possible que la négation de la vie. D’après la science raisonnée, la vie ne peut être qu’un mal. Mais les hommes le savent, il dépend d’eux de ne pas vivre, et ils ont vécu et vivent, je vis moi-même, bien que je sache depuis longtemps que la vie est un non-sens, qu’elle est un mal. De la foi, il résulte que pour comprendre le sens de la vie je dois renoncer à la raison, à cette même raison pour laquelle le sens est nécessaire.