Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol2.djvu/309

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


vertu, mais elle devient défaut et vulgarité quand l’homme n’est pas capable d’y satisfaire. Et tu sentiras cela si tu ne changes pas d’intention. Au revoir, cher Mitia ! Il me semble que je t’aime encore plus pour ton enthousiasme éthéré, mais noble et magnanime. Fais comme tu l’entends, mais je l’avoue, je ne puis être de ton avis. »

Le jeune homme, en recevant cette lettre, y réfléchit longuement, et enfin décidant que même une femme de génie peut se tromper, il envoya sa démission à l’Université et resta pour toujours à la campagne.