Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/146

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ϰηρύζαι αἰχμαλώτοις ἀφεριν, ϰαὶ τοφλοῖς ἀνάβλεψιν, ἀποστεῖλαί τεθραυσμένους ἐν ἀφέσει.

Κηρύξαι ἐνιαυτόν Κυρίου δεϰτόν.


Luc, iv, 16. Et Jésus vint à Nazareth, où il avait été élevé ; et il entra, selon sa coutume, le jour du sabbat, dans la synagogue, où il se leva pour lire. Et Jésus vint à Nazareth, où il avait été élevé. Et, selon son habitude, il alla à la réunion pendant les jours de fêtes, et se mit à lire.
17. Et on lui présenta le livre du prophète Isaïe ; et ayant ouvert le livre, il trouva l’endroit où il était écrit : On lui présenta le livre du prophète Ésaïe. Il l’ouvrit au passage où il est écrit :
18. L’Esprit du Seigneur est sur moi, c’est pourquoi il m’a oint ; il m’a envoyé pour annoncer l’évangile aux pauvres, pour guérir ceux qui ont le cœur brisé ; L’Esprit de l’Éternel est sur moi, Il m’a oint pour annoncer le bonheur aux malheureux, aux cœurs brisés ; pour annoncer la liberté aux captifs, aux aveugles la lumière et, aux opprimés le salut et le repos ;
19. pour publier la liberté aux captifs, et le recouvrement de la vue aux aveugles ; pour renvoyer libres ceux qui sont dans l’oppression, et pour publier l’année favorable du Seigneur. (Isaïe, xi, l, 2.) pour annoncer à tous l’année de la grâce de Dieu 1).

Remarques.

1) Ce passage d’Ésaïe est pris au verset où l’on parle de la vengeance de Dieu (Ésaïe, lxi, 1, 2) : « Pour publier l’année de la bienveillance de l’Éternel, et le jour de la vengeance de notre Dieu ». Je cite le texte pour montrer qu’il ne faut