Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/147

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


donner aux paroles empruntées aux livres de Moïse et des prophètes, que le sens que leur donna Jésus-Christ. Il est évident qu’il choisit ces paroles, qu’il connaissait et qui exprimaient sa pensée, en rejetant celles qui la contredisaient.


Καὶ πτύξας τὸ βιβλίον, ἀποδούς τῷ ὑμηρέτη ἐϰάθισε· ϰαὶ πάντων ἐν τῇ συναγωγῇ οἱ ὀφθαλμοι ἦσαν ἀτενιζοντες αὐτῷ·

Ἢρξατο δὲ λέγειν πρὸς αὐτοῦς· Ὅτι σήμερον πεπλήρωται ἡ γραφή αὐτη ἐν τοῖς ὠσίν ὑμῶν.

Καὶ πάντες ἐμαρτυρουν· αὐτῷ, ϰαὶ ἐθαύμαζον ἐπὶ τοῖς λόγοις τῆς χάριτος τοῖς ἐϰτορευομένοις ἐϰ τοῦ στόματος αὐτοῦ, ϰαὶ ἔλεγον. Οὐχ οὖτός ἐστιν ὁ υἱὸς Ἰῶσήφ ;

Οὐχ οὖτός ἐστιν ὁ τεϰτῶν ;

Οὐχ οὖτός ἐστιν ὁ τοῦ τέϰτονος υἱὸς ; οὐχι ἡ μήτηρ αὐτοῦ λέγεται Μαριάμ, ϰαὶ οἱ ἀδελφοί αὐτοῦ Ἰαϰωβος ϰαὶ Ἰωσῆφ ϰαὶ Σίμων ϰαὶ Ἰούδας ;

Καὶ εἶπε πρὸς αὐτους . Πάντως ἐρεῖτέ μοι τὴν παρβολὴν ταύτην. Ἰατρέ, θεράπευσον σεαυτόν.

Οὐϰ ἐστι προφήτης ἅτιμος, εἰ μὴ ἐν τῇ πατρίδ: αὐτοῦ ϰαὶ ἐν τῇ οἰϰία αὐτοῦ.


Luc, iv, 20. Et ayant replié le livre et l’ayant rendu au ministre, il s’assit ; et les yeux de tous ceux qui étaient dans la synagogue étaient arrêtés sur lui. Et ayant replié le livre, et l’ayant remis à un serviteur, il s’assit. Et les yeux de tous étaient fixés sur lui.
21. Alors il commença à leur dire : Cette parole de l’Écriture est accomplie aujourd’hui, et vous l’entendez. Alors il commença à leur parler : Maintenant cette parole de l’Écriture s’accomplit sous vos yeux.
22. Tous lui rendaient témoignage et admiraient Tous s’étonnaient du bienfait de ses paroles et ils di-