Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/177

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Καὶ παράγων ὁ Ἰησοῦς ἐϰείθεν, εἶδεν ἄνθρωπον ϰαθήμενον ἐπί τὸ τελώνιον, Ματθαῖον λεγόμενον, ϰαὶ λέγει ἀὐτω. Ἀϰολούθει μοῖ· Καὶ ἀναστάς ἡϰολούθησεν αὐτῷ·

Καὶ ἐγένετο, αὐτοῦ ἀναϰειμένου ἐν τῇ οἰϰίᾳ, ϰαὶ ἰδοῦ, πολλοί τελῶναι ϰαὶ ἀμαρτωλοι ἐλθόντες συνανέϰειντο τῷ Ἰησοῦ ϰαὶ τοις μαθηταῖς αὐτοῦ.


Matthieu, ix, 9. (Marc, ii, 14 : Luc, v, 27, 28.) Et Jésus, étant parti de là, vit un homme nommé Matthieu, assis au bureau des impôts, et il lui dit : Suis-moi. Et lui, se levant, le suivit. Une fois, sur son chemin, Jésus vit un homme assis qui recevait les impôts. Cet homme s’appelait Matthieu. Jésus lui dit : Suis-moi. Et l’homme, se levant, le suivit.
10. (Marc, ii, 15 ; Luc, v, 29). Et au jour, Jésus étant à table dans la maison de cet homme, beaucoup de péagers et de gens de mauvaise vie y vinrent, et se mirent à table avec Jésus et ses disciples. Et Matthieu donna un festin à Jésus. Or, pendant que Jésus était dans la maison, il y vint des percepteurs d’impôts et des mécréants 1), et ils s’assirent avec Jésus et ses disciples.

Remarques.

1) ἀμαρτωλοί — Je traduis par mécréants au lieu de pécheurs, ce dernier mot, ayant déjà reçu une autre signification. Ici ἀμαρτωλοί est opposé aux Pharisiens, c’est-à-dire aux orthodoxes, aux gens qui croient avoir raison. C’est pourquoi je choisis le mot « mécréants » qui correspond à ἀμαρτωλοί et qui est le contraire du mot « orthodoxe ».


Καὶ ἰδόντες οἱ Φαρίσαῖοι, εἶπον τοῖς μαθηταῖς αὐτοῦ· Διατί μετὰ τῶν τελωνῶν ϰαὶ ἀμαρτωλῶν ἐσθίει ὁ διδάσϰαλος ὑμῶν ;

Καὶ ἀϰοῦσας ὁ Ἰησοῦς, λέγει αὐτοῖς. Οὐ χρείαν ἔχουσιν οἱ ἰσχύοντες ἰατροῦ, ἀλλ' οἱ ϰαϰῶς ἔχοντες. Οὐϰ ἦλθον ϰαλέσαι