Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/213

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


40. Alors Jésus, prenant la parole, lui dit : Simon, j’ai quelque chose à te dire. Et il dit : Maître ! dis-le. Et se tournant vers lui, Jésus lui dit : Simon, veux-tu que je te dise quelque chose ? Celui-ci dit : Parle, maître.
41. Un créancier avait deux débiteurs, dont l’un lui devait cinq cents deniers, et l’autre cinquante ; Un maître avait deux débiteurs ; l’un lui devait cinq cents deniers, l’autre cinquante.
42. Et comme il n’avait pas de quoi payer, il leur quitta à tous deux leur dette. Dis-moi donc lequel des deux l’aimera le plus. Et comme ni l’un ni l’autre n’avaient de quoi payer : le maître les en tint quittes tous les deux. Mais lequel des deux, dis-moi, aimera le plus le maître ?
43. Simon lui répondit : J’estime que c’est celui à qui il a le plus quitté. Jésus lui dit : Tu as fort bien jugé. Simon répondit : C’est évidemment celui à qui il a le plus abandonné. Jésus lui dit : Ton raisonnement est juste.
44. Alors, se tournant vers la femme, il dit à Simon : Vois-tu cette femme ? Je suis entré dans la maison, et tu ne m’as point donné d’eau pour me laver les pieds ; mais elle a arrosé mes pieds de larmes, et les a essuyés avec ses cheveux. Alors, indiquant la femme, il dit à Simon : Eh bien, je suis venu chez toi, dans ta maison, et tu ne m’as point donné d’eau pour me laver les pieds ; et elle a arrosé mes pieds de ses larmes et les a essuyés avec ses cheveux.
43. Tu ne m’as point donné de baiser ; mais, elle, depuis que je suis entré, n’a cessé de me baiser les pieds. Tu ne m’as point embrassé quand je suis entré, et elle n’a cessé de me baiser les pieds.
46. Tu n’as point oint ma tête d’huile ; mais elle a oint mes pieds d’une huile odoriférante. Tu ne m’as point donné d’huile pour oindre ma tête ; tandis qu’elle oint mes pieds d’une huile précieuse.
47. C’est pourquoi je te dis que ses péchés, qui sont en grand nombre, lui sont pardonnés ; et c’est à cause de cela qu’elle a beaucoup C’est pourquoi je te dis qu’elle s’est débarrassée de ses fautes, grandes et petites, parce qu’elle aime beaucoup ; et celui à qui il n’y a