Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/212

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


39. (Matth., xxiii, 25). Et le Seigneur lui dit : Vous autres, pharisiens, tous nettoyez le dehors de la coupe et du plat ; mais au dedans vous êtes pleins de rapine et de méchanceté. Et Jésus lui dit : Vous autres, orthodoxes, vous lavez l’extérieur des coupes et des plats, mais au dedans de vous fermentent la rapine et le mensonge.
40. (Matth., xxiii, 26). Insensés ! Celui qui a fait le dehors n’a-t-il pas fait aussi le dedans ? Insensés que vous êtes ! Celui qui a fait le dehors a fait aussi le dedans.
41. Mais plutôt donnez en aumônes ce que vous avez, et toutes choses vous seront pures. Soyez miséricordieux à l’intérieur et vous verrez que tout, chez vous, sera pur.
Luc, v, 32. Je suis venu pour appeler à la repentance, non les justes, mais les pécheurs. Car je suis venu ici pour appeler à la rénovation non les justes mais les mécréants.
Luc, vii, 37. Et une femme de la ville, qui était de mauvaise vie, ayant su qu’il était à table dans la maison du pharisien, y apporta un vase d’albâtre plein d’une huile odoriférante. Et voici qu’une femme de la ville (elle était impie), ayant su que Jésus était dans la maison de l’orthodoxe, y vint apportant des vases d’huile.
38. Et se tenant derrière, aux pieds de Jésus, elle se mit à pleurer : elle lui arrosait les pieds de ses larmes, et les essuyait avec ses cheveux ; elle lui baisait les pieds, et elle les oignait avec cette huile. Et, se tenant derrière, aux pieds de Jésus, elle se mit à pleurer ; elle lui arrosait les pieds de ses larmes, les essuyait de ses cheveux et les oignait d’huile.
39. Le pharisien qui l’avait convié, voyant cela, dit en lui-même : Si cet homme était prophète, il saurait sans doute qui est cette femme qui le touche, et qu’elle est de mauvaise vie. L’orthodoxe qui l’avait convié, voyant cela, pensa : S’il était un vrai maître, il saurait qui est cette femme qui le touche.