Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/215

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


qu’elle me touche. Et moi je ne l’ai pas chassée ; et de même que tu ne m’as point répugné en entrant dans ta maison, de même, elle ne m’a pas répugné. C’est pourquoi elle m’exprime son amour. (Elle m’exprime son amour parce que je ne lui ai pas reproché ses péchés). Elle a beaucoup de péchés et elle exprime un grand amour. Toi, tu as peu de péchés et tu témoignes peu d’amour, et il te sera peu pardonné. Mais à elle, il sera pardonné ; parce qu’elle se croit pécheresse, elle est sauvée du péché.


Ἄνθρωποι δύο ἀνέβησαν εἰς τὸ ἱερόν προσεύξασθαι· ὁ εἶς Φαρισαῖος, ϰαὶ ὁ ἕτερος τελώνς.

Ὁ Φαρισαῖος σταθείς πρὸς ἑαυτόν ταῦτα προσηύχετο· Ὁ Θεὸς εὐχαριστῶ σοὶ, ὅτι οὐϰ εἰμὶ ὤσπερ οἱ λοιποὶ τῶν ἀνθρώπων ἄρπαγες, ἄδιϰοι, μοιχοί, ἤ ϰαὶ ὡς οὖτος ὁ τελώνης.

Νηστεύω δὶς τοῦ σαββάτου ἀποδεϰατῶ πάντα ὅσα ϰτῶμαι.

Καὶ ὁ τελώνης μαϰρόθεν ἐστώς οὐϰ ἥθελεν οὐδέ τοὺς ὀφθαλμοὺς εἰς τὸν οὐρανόν ἐπᾶραι· ἀλλ' ἔτυπτεν εἰς τὸ στῆθος αὐτοῦ, λέγων.

Ὁ Θεός, ἱλάσθητί μοι τῷ ἀμαρτωλῷ.

Λέγω ὑμῖν, ϰατέβη οὖτος δεδιϰαιωμένος εἰς τὸν οἶϰον αὐτοῦ, ἤ ἐϰεῖνος· ὅτι πᾶς ὁ ὑψῶν ἑαυτὸν ταπεινωθήσεται· ὁ δὲ ταπεινῶν ἑαυτόν ὑψωθήσεται.


Luc, xviii, 10. Deux hommes montèrent au temple pour prier : l’un était pharisien et l’autre péager. Et Jésus lui dit : Deux hommes entrèrent dans le temple pour prier : l’un orthodoxe, l’autre infidèle.
11. Le pharisien, se tenant debout, pensait ainsi en lui-même : Ô Dieu ! Je te rends grâces de ce que je ne suis L’orthodoxe avait une haute opinion de soi, et il priait ainsi : Je te remercie, mon Dieu, de ce que je ne