Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/244

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


γενόμεναι ἐν ὑμῖν, πάλαι ἄν ἐν σάϰϰῳ ϰαὶ σποδῷ μετενόησαν. qui ont été faits au milieu de vous eussent été faits à Tyr et à Sidon, il y a longtemps qu’elles se seraient repenties en prenant le sac et la cendre.
Ηλὴν λέγω ὑμῖν, Τύρώ ϰαὶ Σιδῶνι ἀνεϰτότερον ἔσται ἐν ἡμέρᾳ ϰρίσεως, ἤ ὑμῖν. 22. (Luc, x, 14.) C’est pourquoi je vous dis que Tyr et Sidon seront traitées moins rigoureusement que vous au jour du jugement.
Καὶ σύ, Καφερναούμ, ἡ ἕως τοῦ οὐρανοῦ ὑψωθεῖσα, ἕως ἅδου ϰαταβιβασθήσῃ· ὅτι εἰ ἐν Σοδόμοις ἐγένοντο αἱ δυνάμεις αἱ γενόμεναι ἐν σοὶ, ἔμειναν ἅν μέχρι τῆς σήμερον. 23. (Luc, x, 15.) Et toi, Capernaüm, qui as été élevée jusqu’au ciel, tu seras abaissée jusqu’en enfer ; car si les miracles qui ont été faits au milieu de toi eussent été faits à Sodome, elle subsisterait encore aujourd’hui.
Πλὴν λέγω ὑμῖν, ὅτι γῇ Σοδόμων· ἀνεϰτότερον ἔσται ἐν ἠμέρᾳ ϰρίσεως, ἤ σοί. 24. (Luc, x, 12.1 C’est pourquoi je te dis que ceux de Sodome seront traités moins rigoureusement que toi au jour du jugement.

Remarques.

Ces versets, traduits de cette manière, non seulement n’ont pas de sens doctrinal, ils n’ont même aucun sens. Pourquoi adresse-t-il des reproches aux villes ? Si elles croyaient à ses miracles, alors il n’y avait point lieu d’en faire, ou il en faisait peu ou les faisait mal.

S’il les blâme pour leur méfiance à l’endroit des miracles, pourquoi alors dit-il que : si les miracles faits à Corazin et à Capernaüm eussent été faits à Tyr et à Sidon, elles se repentiraient, prenant le sac et la cendre ; et que s’ils eussent été faits à