Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/250

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pourrait ne pas voir le royaume de Dieu que s’il n’était pas conçu de Dieu. La forme conditionnelle des versets 3 et 5 ne signifie pas qu’il faut être conçu de Dieu, que l’homme doit tâcher de renaître d’en haut et de l’esprit, comme le comprend l’Église, ce qui n’a pas de sens, mais que chaque homme, par cela même qu’il est homme, est véritablement conçu d’en haut et de l’Esprit.


Λέγει πρὸς αὐτὸν ὁ Νιϰόδημος, Πῶς δύναται ἄνθρωπος γεννηθῆναι γέμων ὤν ; μὴ δύναται εἰς τὴν ϰοιλίαν τῆς μητρός αὐτοῦ δεύτερον εἰσελθεῖν ϰαὶ γεννηθῆσαι.


Jean, iii, 4. Nicodème lui dit : Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère, et naître une seconde fois ? Nicodème lui dit : Comment l’homme peut-il être conçu quand il est vieux ? Il ne peut pas rentrer pour la deuxième fois dans le sein de sa mère et être conçu 1).

Remarques.

1) La signification de γεννᾶσθαι, être conçu du père est confirmée par les paroles de Nicodème. Nicodème dit : L’homme était déjà conçu, avant de naître ; comment peut-il donc être conçu une deuxième fois ? Est-ce qu’il faut se détruire et de nouveau être conçu de Dieu dans le sein de sa mère ?

Nicodème, dans son incompréhension, dit mot à mot ce que dit l’Église sur la conception de Jésus dans le sein de Marie, par le Saint-Esprit, dans le sens de père charnel.