Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol21.djvu/83

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


43. Lorsque les jours de la fête furent achevés, comme ils s’en retournaient, l’enfant Jésus demeura dans Jérusalem : et Joseph et sa mère ne s’en aperçurent point. La fête étant terminée, le moment vint pour eux de retourner à la maison, et l’enfant Jésus resta à Jérusalem, et Joseph et la mère de Jésus ne le remarquèrent point.
44. Mais pensant qu’il était en la compagnie de ceux qui faisaient le voyage avec eux, ils marchèrent une journée ; et ils le cherchèrent parmi leurs parents et ceux de leur connaissance : Ils pensèrent qu’il était avec des camarades, et ayant fait toute une journée de chemin, ils le cherchèrent parmi leurs parents et leurs connaissances.
45. Et ne le trouvant point, ils retournèrent à Jérusalem pour l’y chercher. Ils ne le trouvèrent pas et retournèrent à Jérusalem pour le chercher.
46. Et au bout de trois jours, ils le trouvèrent dans le temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et leur faisant des questions. Ils le trouvèrent dans le temple, il était assis parmi les maîtres, les interrogeant et les écoutant.
47. Et tous ceux qui l’entendaient étaient ravis de sa sagesse et de ses réponses. Et tous ceux qui l’entendaient étaient étonnés de son intelligence et de ses paroles.
48. Quand Joseph et Marie le virent, ils furent étonnés, et sa mère lui dit : Mon enfant, pourquoi as-tu agi ainsi avec nous ? Voici ton père et moi qui te cherchions, étant fort en peine. Ses parents le virent et s’étonnèrent, et sa mère lui dit : Mon fils, que nous as-tu fait ? Voilà, ton père et moi, nous étions désespérés en te cherchant.
49. Et il leur dit : Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne savez-vous pas qu’il me faut être occupé aux affaires de mon père ? Et il leur dit : Pourquoi me cherchez-vous ? Ne savez-vous pas que je dois être dans la maison du Père ?
50. Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait. Et ils ne comprirent point ce qu’il leur disait.