Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/240

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


C’est pourquoi il faut supposer que ἐζήτουν ἀποϰτεῖνα signifie qu’ils l’avaient jugé afin de le condamner à mort.

2) Θεωρέω — être spectateur. On doit traduire ici : « Afin que, devant les autres, ils voient tes actes ». Autrement, ces paroles n’ont pas de sens. Pourquoi aller en Judée pour que les disciples voient, alors qu’ils voient ici. Les paroles textuelles : « les actes que tu fais », je les traduis : « comment tu sers Dieu », parce que les paroles : τά ἔργα σου ἅ ποιεῖς ont la signification définie et claire de la vie en Dieu, de la bonne vie, du culte de Dieu. Ces paroles sont employées dans les passages suivants de l’évangile de Jean, et partout dans le même sens :

Jean, iii, 21. Mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses œuvres soient manifestées, parce qu’elles sont faites selon Dieu.

Jean, iv, 34. Jésus leur dit : Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé, et d’accomplir son œuvre.

Jean, v, 20, 36. Car le Père aime le Fils, et il lui montre tout ce qu’il fait ; et il lui montrera des œuvres plus grandes que celles-ci, en sorte que vous en serez remplis d’admiration.

Moi, j’ai un témoignage plus grand que celui de Jean, car les œuvres que mon père m’a donné le pouvoir d’accomplir, ces œuvres-là que je fais, rendent ce témoignage de moi, que mon Père m’a envoyé.

Jean, vi, 28-29. Ils lui dirent : Que ferons-nous pour faire les œuvres de Dieu ?

Jésus leur répondit : C’est ici l’œuvre de Dieu, que vous croyiez en celui qu’il a envoyé.