Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/261

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Ὁ πιστεύων εἰς ἐμέ, ϰαθώς εἶπεν ἡ γραφὴ, ποταμοί ἐϰ τῆς ϰοιλίας αὐτοῦ ῥεύσουσιν ὕδατος ζῶντος.

Τοῦτο δὲ εἶπε περὶ τοῦ πνεύματος, οὖ ἔμελλον λαμβάνειν οἱ πιστεύοντες εἰς αὐτόν· οὔπω γὰρ ἦν πνεῦμα ἅγιον ὅτι ὁ Ἰησοῦς οὐδέπω ἐδοξάσθη.


Jean, vii, 37. Le dernier et le grand jour de la fête, Jésus se trouva là, et dit à haute voix : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. Le dernier jour de la fête, Jésus restant debout dit à haute voix : Si quelqu’un a soif qu’il vienne à moi et boive.
38. Qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de lui, comme l’Écriture le dit. De celui qui croit en ma doctrine, de son intérieur, couleront (comme il est dit dans l’Écriture) des fleuves d’eau vive.
39. Or il disait cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui ; car le Saint-Esprit n’avait pas encore été donné, parce que Jésus n’était pas encore glorifié. Il disait cela de l’Esprit de Dieu que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui, car il n’y avait pas encore l’Esprit 1), parce que Jésus n’était pas encore compris 2).

Remarques.

1) Dans plusieurs copies il n’y a pas ἅγιον.

2) Δοξάζομαι, comme παραλαμβανειν, ne signifie pas glorifié, mais reconnaître, comprendre.


Πολλοί οὖν ἐϰ τοῦ ὄχλου ἀϰούσαντες τὸν λόγον, ἔλεγον· οὖτός ἐστιν ἀληθῶς ὁ προφήτης.

Ἄλλοι ἔλεγον· οὐτός ἐστιν ὁ Χριστός. Αλλοι δὲ ἔλ ἐϰ τῆς Γαλιλαῖας ὁ Χριστὸς ἔρχεται ;

Οὐχί ἡ γραφὴ εἶπεν, ὅτι ἐϰ τοῦ σπέρματος Δαβίδ ϰαὶ ἀπὸ Βηθλίεη τῆς ϰώμης, ὅπου ἦν Λαβίδ, ὁ Χριστὸς ἔρχεται ;

Σχίσμα οὖν ἐν τῷ ὄχλῳ ἐγένετο δὲ αὐτόν.