Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/263

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


que ces serviteurs n’étaient pas des policiers mais les truchements des prêtres dans les interprétations de la loi et qu’ils avaient tâché de vaincre Jésus par les paroles.


Ἀπεϰρίθησαν οὖν αὐτοῖς οἱ φαρισαῖοι· μὴ ϰαὶ ὑμεῖς πεπλάνησθε ;

Μὴ τις ἐϰ τῶν ἀρχόντων ἐπίστευσεν εἶς αὐτόν, ἤ ἐϰ τῶν φαρισαίων ;

Ἀλλ’ ὁ ὄχλος οὖτος ὁ μὴ γινώσϰων τὸν νόμον, ἐπιϰατάρατοι εἰσι.

Λέγει Νιϰόδημος πρὸς αὐτοὺς, ὁ ἐλθών νυϰτός πρὸς αὐτόν, εἰς ὤν ἐξ αὐτῶν.

Μὴ ὁ νόμος ἡμῶν ϰρίνει τὸν ἄνθρωπον, ἐάν μὴ ἀϰούση παρ’ αὐτοῦ πρότερον ϰαὶ γνῷ, τί ποιεῖ ;

Ἀπεϰρίθησαν ϰαὶ εἶπον αὐτῷ· μὴ ϰαὶ σύ ἐϰ τῆς Γαλιλαίας εἶ ; ἐρεύνησον ϰαὶ ἱδε, ὅτι προφήτης ἐϰ τῆς Γαλιλαίας οὐϰ ἐγήγερται.


Jean, vii, 47. Les Pharisiens leur dirent : Avez-vous aussi été séduits ? Et les Pharisiens leur dirent : Êtes-vous aussi dans l’erreur ?
48. Y a-t-il quelqu’un des chefs ou des Pharisiens qui ait cru en lui ? Personne des chefs ne l’a cru ainsi que personne des Pharisiens.
49. Mais cette populace qui n’entend pas la loi est exécrable. Mais cette plèbe ignore la loi ; maudit peuple.
50. Nicodème (celui qui était venu de nuit vers Jésus et qui était l’un d’entre eux) leur dit : Nicodème, celui qui était venu pendant la nuit chez Jésus était avec eux ; il leur dit :
51. Notre loi condamne-t-elle un homme sans l’avoir ouï auparavant ; et sans s’être informé de ce qu’il a fait ? Peut-on d’après notre loi condamner un homme sans connaître d’abord sa doctrine ?