Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/280

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ἐστιν· ἔστιν ὁ πατήρ μου ὁ δοξάζων με, ὅν ὑμεῖς λέγετε, ὅτι Θεός ὑμῶν ἐστι,

Καὶ οὐϰ ἐγνώϰατε αὐτόν, ἐγώ δὲ οἶδα αὐτόν· ϰαὶ ἐὰν εἴπω, ὅτι οὐϰ οἶδα αὐτός, ἔσοματι ὅμοιος ὑμῶν, ψεύστης· ἀλλ’ οἶδα αὐτόν ϰαὶ τὸν λόγον αὐτοῦ τηρῶ.


Jean, viii, 51. En vérité, en vérité, je vous dis que si quelqu’un garde ma parole il ne mourra jamais. Je vous dis la vérité : Si quelqu’un comprend mon entendement et s’y soumet, il ne verra jamais la mort.
52. Les Juifs lui dirent : Nous voyons bien maintenant que tu es possédé du démon. Abraham est mort et les prophètes aussi, et tu dis : Si quelqu’un garde ma parole, il ne mourra jamais. Les Juifs lui dirent : Maintenant nous voyons que tu es fou. Abraham est mort et les prophètes aussi, et tu dis : Si quelqu’un se soumet à mon entendement, il ne verra jamais la mort.
53. Es-tu plus grand que notre père Abraham, qui est mort ? Les prophètes aussi sont morts ; qui prétends-tu être ? Es-tu plus grand que notre père Abraham ? Il est mort et les prophètes aussi. Qui prétends-tu être ?
54. Jésus répondit : Si je me glorifie moi-même, ma gloire n’est rien ; c’est mon Père qui me glorifie, lui dont vous dites qu’il est votre Dieu. Jésus répondit : Si je me reconnaissais moi-même pour tel qu’il me semble, cela ne signifierait rien. Il y a celui qui me reconnaît, celui que vous appelez votre Dieu.
53. Cependant vous ne l’avez point connu, mais moi je le connais, et si je disais que je ne le connais pas, je serais un menteur comme vous ; mais je le connais et je garde sa parole. Cependant vous ne l’avez point connu et ne le connaissez pas, mais moi je le connais. Et si je disais que je ne le connais pas, je serais un menteur comme vous. Mais je le connais et j’accomplis son entendement 1).

Remarques.

1) Négation claire du Dieu extérieur. C’est la même pensée que dans l’introduction et le mes-