Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/295

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


37. Et Jésus lui dit : Tu l’as vu et c’est lui-même qui te parle. Jésus lui dit : Tu l’as vu et tu le vois, et c’est lui-même qui te parle.
38. Et il dit : Je crois, Seigneur ! Et il se prosterna devant lui. Et il dit : Je crois, maître ! Et il s’inclina 1).

Remarques.

1) L’aveugle de naissance répond aux Pharisiens ce qu’il éprouve, et il ne peut dire davantage ; il n’avait pas vu la vraie vie, et ne la comprenait pas. Jésus lui a ouvert les yeux et maintenant il ne peut plus rien dire ni pour ni contre Moïse. Il a vu la vie, il dit qu’il la voit, c’est tout ce qu’il peut dire. Mais Jésus le rencontrant après qu’il a été chassé, lui demande : Est-ce que tu crois au Fils de Dieu ? Tout d’abord l’aveugle ne comprend pas ce que c’est que le Fils de Dieu. Jésus le lui explique : le Fils de Dieu c’est ce que tu connais, c’est ce qui te parle dans ton âme, toi-même — ce qui est dit dans l’entretien avec Nicodème — tu entends sa voix et la comprends.


Καὶ εἶπεν ὁ Ἰησοῦς· εἰς ϰρίμα ἐγώ εἰς τὸν ϰόσμον τοῦτον ᾖλθον, ἵνα οἱ μὴ βλέποντες βλέπωσι, ϰαὶ οἱ βλέποντες τυφλοί γένωνται.

Καὶ ἢϰουσαν ἐϰ τῶν φαρισαίων ταῦτα οἱ ὄντες μετ’ αὐτοῦ ϰαὶ εἶπον αὐτῷ· μὴ ϰαὶ ἡμεῖς τυφλοί ἐσμεν ;

Εἶπεν αὐτοῖς ὁ Ἰησοῦς· εἰ τυφλοί ἦτε, οὐϰ ἄν εἰχετε ἁμαρτίαν· νῦν δὲ λέγετε, ὅτι βλέπομεν, ἡ οὖν ἁμαρτία ὑμῶν μένει.


Jean, ix, 39. Et Jésus dit : Je suis venu dans le monde pour exercer ce jugement : Et Jésus dit : Je suis venu dans ce monde pour diviser 1), pour que les aveugles