Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/305

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


voulu comprendre, Jésus reprend son allégorie et sa polémique. Encore une fois il se nomme la porte, mais cette fois-ci, il l’est pour le troupeau lui-même. Heureuses les brebis qui savent trouver cette porte pour se mettre en sûreté dans le bercail, qui échappent ainsi aux voleurs rôdant au dehors ! Voilà en deux mots le sens de ce petit tableau, dont nous nous garderons bien d’éplucher tous les éléments. Si nous insistons par exemple sur ce que le bercail doit être le royaume de Dieu, comment expliquerons-nous que les brebis en sortiront pour trouver leur pâture ? Évidemment le mot sortir n’est là que pour les besoins de l’image, le pâturage n’étant pas dans le bercail. Par la même raison, nous disons sauf et non sauvé, parce qu’il est encore question d’animaux qui s’abritent. Si l’auteur a mis quelqu’un il, etc., c’est qu’il a mêlé à l’image une interprétation pratique parfaitement juste, mais qui brouille un peu les couleurs du tableau. Mais il va sans dire que la pâture aussi a son sens spirituel très facile à trouver. La phrase relative aux voleurs a dérouté les théologiens. On s’en est effrayé comme si l’auteur avait voulu faire dire à Jésus que tous les conducteurs antérieurs du peuple d’Israël, les prophètes compris, avaient été de faux bergers. Les Gnostiques en ont profité pour justifier leur rejet de l’Ancien Testament. Les copistes intimidés ont rayé ces deux mots : avant moi, comme si cela changeait le sens. Le fait est que le troupeau est la génération contemporaine, par conséquent les voleurs sont ceux qui, à cette époque-là, avaient prétendu s’emparer de la direction spirituelle de la nation juive et contre les attaques desquels Jésus était venu ouvrir aux siens (chap. vi, 45) la porte de refuge, en les recevant dans son sein ou dans ses bras. Comme il fait ici allusion à un fait, le noyau de son troupeau étant déjà formé, il pouvait dire : les brebis ne les ont pas écoutés. Par cette tournure le discours quitte le terrain de la théorie ou de l’idéal et s’engage pour un moment dans celui de l’histoire. (Nous avons fait voir dans l’in-