Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/395

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


versets 6-14 contiennent le discours aux disciples avant leur mission précédente. Les versets 15-25 forment un supplément évident, d’après les paroles de Marc (xiii, 14 : « Que celui qui les lit y fasse attention »). Les versets 26 à 28 sont la répétition de ce qui a été dit sur le royaume de Dieu en nous. De 29 à 31 ce sont des prédictions se rapportant à quelque chose de matériel et qui portent le cachet de la déformation d’une autre pensée quelconque. Après ces versets, tout le reste est compréhensible. C’est uniquement pour plus de clarté, que je trouve meilleur de transporter la parabole de l’olivier après la parole : personne ne connaît le temps.


Après avoir expliqué que le royaume de Dieu se manifeste instantanément dans l’esprit de l’homme, en dehors du temps, Jésus dit de nouveau que pour la manifestation du royaume de Dieu dans l’esprit de l’homme, il ne peut être question ni de lieu ni de temps.


Περὶ δὲ τῆς ἡμέρας ἐϰείνης ϰαὶ τῆς ὣρας οὖδείς οἶδεν, οὐδὲ οἱ ἄγγελοι οἱ ἐν οὐρανῷ, οὐδέ ὁ υἱός.

Καὶ ἀποϰριθέντες λέγουσιν αὐτῷ· ποῦ, ϰύριε ; ὁ δὲ εἶπεν αὐτοῖς· ὄπου τὸ σῶμα, ἐϰεῖ συναχθήσονται ϰαὶ οἰ ἀετοί.


Marc, xiii, 32. Pour ce qui est de ce jour et de cette heure, personne ne le sait, Pour ce qui est du jour du salut et de l’heure, personne ne sait rien, ni les