Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/51

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Remarques.

1) Une variante très importante, acceptée par Grisbach, est celle-ci : Au lieu de ἰαθείς, c’est-à-dire le guéri, comme partout, ἀσθενῶν, le malade, le faible.


Μετὰ ταῦτα εὑρῖσϰει αὐτὸν ὁ Ἰησοῦς ἐν τῷ ἱερῷ, ϰαὶ εἶπεν αὐτῷ, Ἴδε, ὑγιὴς γέγονας· μηϰέτι ἁμάρτανε, ἵνα μὴ χεῖρόν σοὶ τι γένηται.

Ἀπῆλθεν ὁ ἄνθρωπος ϰαὶ ἀνήγγειλε τοῖς Ἰουδαίοις, ὅτι Ἰησοῦς ἐστιν ὁ ποιή· σας αὐτόν ὑγιῆ.

Καὶ διά τοῦτο ἐδίωϰον τὸν Ἰησοῦν οἱ Ἰουδαῖοι ϰαὶ ἐζήτουν αὐτόν ἀποϰτεῖναι, ὅτι ταῦτα ἐποίει ἐν σάββατῳ.


Jean, v, 14. Depuis Jésus le trouva dans le temple et lui dit : Voilà, tu as été guéri, ne pèche plus désormais, de peur qu’il ne t’arrive quelque chose de pire. Ensuite Jésus le rencontra dans le temple et lui dit : Voilà, tu es guéri, prends donc garde, dorénavant ; ne te trompe pas afin qu’il ne t’arrive quelque chose de pire.
15. Cet homme s’en alla et rapporta aux Juifs que c’était Jésus qui l’avait guéri. Et l’homme s’en alla et raconta aux Juifs que c’était Jésus qui l’avait fait lever.
16. À cause de cela les Juifs poursuivaient Jésus, et cherchaient à le faire mourir, parce qu’il avait fait cela le jour du sabbat. Et les Juifs attaquaient Jésus, parce qu’il avait fait cela le jour du sabbat 1).

Remarques.

1) L’homme était comme mort parce qu’il croyait en cette histoire que les Juifs avaient inventée, et attendait un miracle quelconque du dehors, ne croyant pas à la vie qui était en lui. Jésus lui montra que tous les récits sur la piscine sont de pures