Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/63

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Καὶ διατί οὐϰ ἔδοϰας τὸ ἀργύιον μου ἐπὶ τὴν τράπεζαν, ϰαὶ ἐγὼ ἐλθὼν σὺν τόϰῳ ἄν ἔπραζα αὐτὸ.

Καὶ τοῖς παρεστῶσιν εἶπεν, Ἄρατε ἀπ' αὐτοῦ τὴν μνᾶν ϰαὶ δότε τῷ τὰς δὲϰα μνᾶς ἔχοντι.

Καὶ εἶπον αὐτῷ, Κύριε, ἔχει δέϰα μνᾶς.

Λέγω γὰρ ὑμῖν, ὅτι παντί τῷ ἔχοντι δοθήσεται· ἀπὸ δὲ τοῦ μὴ εχοντος, ϰαὶ ὁ ἔχει ἀρθήσεται ἀπ’ αὐτοῦ.

Καὶ τὸν ἀχρεῖον δοῦλον ἐϰβάλλετε εἰς τὸ σϰότος τὸ ἐζώτερον.

Πλήν τοὺς ἐχθρούς μου ἐκείνους, τοὺς μὴ θελήσοντας με βασιλεῦσαι ἐπ’ αὐτούς, ἀγάγετε ὦδε ϰαὶ ϰατασφάξατε ἔμπροσθέν μου.


Matthieu, xxv, 20. Alors celui qui avait reçu cinq talents vint, et présenta cinq autres talents, et dit : Seigneur, tu m’avais remis cinq talents ; en voici cinq autres que j’ai gagnés de plus. Alors vint celui qui avait reçu cinq talents ; il en présenta cinq autres et dit : Maître, tu m’as remis cinq talents, avec ces talents j’en ai gagné encore cinq.
21. Et son maître lui dit : Cela va bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de chose, je t’établirai sur beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur. Et le maître lui dit : Bien, tu es un bon et fidèle ouvrier ; tu as été fidèle en une petite chose, je t’en confierai de grandes ; réjouis-toi avec ton maître.
22. Et celui qui avait reçu deux talents vint et dit : Seigneur, tu m’avais remis deux talents ; en voici deux autres que j’ai gagnés de plus. Vint celui qui avait reçu deux talents. Il dit : Voici, maitre, tu m’as donné deux talents, avec ces talents j’en ai gagné encore deux autres.
Luc, xix, 17. Et il lui dit : Cela est bien, bon serviteur, parce que tu as été fidèle dans peu de chose, tu auras le gouvernement de dix villes. Et le maître dit à l’un et à l’autre : Bien, vous êtes de bons et fidèles serviteurs et, puisque vous êtes fidèles dans une petite chose, je vous en confierai de grandes. Réjouissez-vous avec votre maître.
18. Et le second vint et dit : Seigneur, ton marc a Puis vint le troisième qui n’avait reçu qu’un seul ta-