Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/64

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


produit cinq autres marcs. lent, et il dit : Maître, avec ton talent, j’en ai gagné cinq.
Matthieu, xxv, 24. Mais celui qui n’avait reçu qu’un talent vint et dit : Seigneur, je savais que tu étais un homme dur, qui moissonnes où tu n’as pas semé, et qui recueilles où tu n’as pas répandu. Puis vint l’autre, qui n’avait reçu qu’un seul talent, et il dit : Maître, voici ton talent. J’ai compris, maître, que tu es un homme cruel, que tu prends où tu n’as rien déposé et moissonnes là où tu n’as pas semé.
25. C’est pourquoi, te craignant, je suis allé et j’ai caché ton talent dans la terre ; voici, tu as ce qui est à toi. J’ai eu peur de toi ; je l’ai caché dans mon mouchoir et enfoui dans la terre. Voici, prends-le.
26. Et son maître lui répondit : Méchant et paresseux serviteur ! tu savais que je moissonnais où je n’avais pas semé et que je recueillais où je n’avais pas répandu ; Et le maître lui dit : Tu es un méchant et paresseux serviteur, et je te jugerai d’après tes paroles. Tu savais que je suis un homme cruel, que je prends où je n’ai pas déposé et moissonne où je n’ai pas semé.
Luc, xix, 23. Et pourquoi n’as-tu pas mis mon argent à la banque, et à mon retour je l’eusse retiré avec les intérêts ? Pourquoi donc n’as-tu pas mis mon argent dans quelque affaire ; à mon retour je l’eusse retiré avec les intérêts.
24. Et il dit à ceux qui étaient présents : Ôtez-lui le marc et donnez-le à celui qui a les dix marcs. Et le maître dit à ses serviteurs : Prenez-lui son talent et donnez-le à celui qui en a dix.
25. Et ils lui dirent : Seigneur, il a déjà dix marcs. Et on lui dit : Maître, celui-ci en a déjà dix.
26. Aussi vous dis-je qu’on donnera à quiconque a déjà ; et que pour celui qui n’a pas, cela même qu’il a lui sera ôté. Oui, mais je vous dis que quiconque prend de la peine aura le superflu, et qu’à celui qui n’en prend pas on ôtera ce qu’il a.
Matthieu, xxv, 30. Jetez donc le serviteur inutile dans les ténèbres du dehors. Jetez donc dehors cet ouvrier inutile.
Luc, xix, 27. Quant à mes Quant à mes ennemis,