Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/74

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


l’homme. Le proverbe : Ce que l’un sème, l’autre le récolte est juste dans ce cas. Dieu sème et l’homme moissonne. Je vous apprends à moissonner, à couper non ce que vous avez semé, mais ce que Dieu a fait pour vous : votre vie charnelle.


Les versets 39, 40, 41, 42, où l’on raconte comment les Samaritains eurent la foi, n’ont aucune importance ; je les omets.


Ἐργάζεσθε μὴ τὴν βρῶσιν τὴν ἀπολλυμένην βρῶσιν τὴν μένουσαν εἰς ζωήν αἰώνιον, ἥν ὁ υἱός τοῦ ἀνθρώπου ὑμῖν δώσει· τοῦτον γὰρ ὁ πατήρ ἐσφράγισεν ὁ Θεός.


Jean, vi, 27. Travaillez pour avoir, non la nourriture qui périt, mais celle qui demeure jusqu’à la vie éternelle, et que le Fils de l’homme vous donnera ; car le Père qui est Dieu l’a marqué de son sceau. Et Jésus dit au peuple : Vous vous souciez de la nourriture terrestre et moi je vous dis : Procurez-1)vous non cette nourriture 2) qui périt, mais celle qui se conservera dans la vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l’homme, et qui est marquée du sceau de Dieu.

Remarques.

1) Ἐργάζεσθε, avec l’adjectif signifie se procurer.

2) Βρῶσις, signifie nourriture dans l’un et l’autre sens.


Εἶπον οὖν πρὸς αὐτὸν, Τί ποιῶμιν, ἵνα ἐργαζώμεθα τὰ ἔργα τοῦ Θεοῦ.

Ἀμπεϰρίθη ὁ Ἰησοῦς ϰαὶ εἶπεν αὐτοὶς, Τοῦτο ἐστι τὸ ἔργον τοῦ Θεοῦ, ἵνα πιστεύσητε εἶς ὅν ἀπέστειλεν ἐϰεῖνος.