Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/81

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


par le Père, et le mot πᾶς, dans le verset 40, signifie quiconque professe la doctrine.


Ὅτι ϰαταβέβηϰα ἐϰ τοῦ οὐρανοῦ, οὐχ ἵνα ποιῶ τὸ θέλημα τὸ ἐμόν, ἀλλά τὸ θέλημα τοῦ πέμψαντός με.

Τοῦτο δὲ ἐστι τὸ θέλημα τοῦ πέμψαντὸς με πατρός, ἵνα πᾶν, ὁ δέδωϰέ μοι, μὴ ἀπολέσω ἐξ αὐτοῦ, ἀλλὰ ἀναστήσω αὐτὸ ἐν τῆ ἐσχάτῃ ἡμέρα.

Τοῦτο δὲ ἐστι τὸ θέλημα τοῦ πέμψαντός με, ἵνα πᾶς ὁ θεωρῶν τὸν υἱόν ϰαὶ πιστεύων εἰς αὐτὸν ἔχη ζωήν αἰώνιον, ϰαὶ ἀναστήσω αὐτὸν ἐγώ τῆ ἐσχάτῃ ἡμέρᾳ.


Jean, vi, 38. Car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. Car je suis descendu et descends du ciel, pour faire non ma volonté, mais la volonté du Père qui m’a envoyé.
39. Et c’est ici la volonté du Père qui m’a envoyé, que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour. Et la volonté du Père qui m’a envoyé, c’est que je ne perde rien de ce qu’il m’a donné, mais que j’éveille tout cela jusqu’au dernier jour.
40. C’est ici la volonté de celui qui m’a envoyé, que quiconque contemple le fils, et croit en lui, ait la vie éternelle, et je le ressusciterai au dernier jour. Car en cela est la volonté de celui qui m’a envoyé 1). De sorte que celui qui a reconnu le fils de l’homme, et croit en lui, a la vie. Je le tiendrai vivant jusqu’au dernier jour.

Remarques.

1) Il y a ici un point. Le ἵνα qui suit doit être traduit comme ὥστε, ainsi qu’on le rencontre plusieurs fois chez Jean.

Les Juifs demandent : Montre-nous donc quelle est cette nourriture qui donne la vie ? Il répond :