Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol24.djvu/213

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


vous, dit Christ, quand vous aurez fait tout ce qui vous est commandé, comptez que vous n’avez fait que ce que vous deviez faire. Celui qui comprend sa situation vis à vis du maître comprendra qu’il n’est pas de vie hors de la soumission à la volonté du maître, il saura en quoi consiste son bien, et il aura cette foi pour laquelle il n’est rien d’impossible. Voilà la foi qu’enseigne Christ. La foi, selon la doctrine de Christ, est basée sur la conscience parfaite du vrai sens de la vie.

La base de la foi selon la doctrine de Christ c’est la lumière.

(Jean, i, 9-12.) C’était la véritable lumière, qui éclaire tous les hommes en venant au monde. 10. Elle était dans le monde et le monde a été fait par elle ; mais le monde ne l’a pas connue. 11. Il est venu chez soi et les siens ne l’ont point reçu. 12. Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il leur a donné le droit d’être faits enfants de Dieu.

(Jean, iii, 19-21.) Or voici la cause de la condamnation [1] : c’est que la lumière est venue dans le monde, et que les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière parce que leurs œuvres étaient mauvaises. 20. Car quiconque fait le mal, hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient reprises. 21. Mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière afin

  1. (Χρισις) est mal traduit. Ce mot signifie ici division et non pas condamnation.