Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol24.djvu/55

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


mentateurs, j’eus recours à la traduction textuelle des mots « juger » et « condamner », par quoi j’aurais dû commencer.

Dans l’original ces mots sont Κρίνω et Καταδιϰάξω. La traduction défectueuse du mot Καταδιϰάξω dans l’épître de Jacques, traduit par le mot médire, confirmait mes doutes touchant la fidélité de la traduction. Je cherche comment, dans les Évangiles, sont traduits les mots Κρίνω et Καταδιϰάξω en différentes langues, et je trouve que, dans la Vulgate, le mot condamner est traduit Condamnare ; de même en français, et en slavon ; chez Luther, il est traduit Verdammen, maudire.

Ces diverses traductions augmentent mes doutes. Je me pose donc la question : que signifie et que peut signifier le mot grec Κρίνω, employé dans deux évangiles, et le mot Καταδιϰάξω, employé chez Luc l’évangéliste, qui, de l’avis des gens compétents, écrivait en une très belle langue grecque. Comment un homme qui ne saurait rien de la doctrine évangélique et de ses interprétations, et qui n’aurait devant lui que cette seule sentence, traduirait-il ces mots ?

Je cherche dans le dictionnaire ordinaire et je trouve que le mot Κρίνω a plusieurs significations, dont l’une des plus usitées est celle de condamner en justice, même d’exécuter, mais qu’il ne signifie jamais médire. Je cherche dans le dictionnaire du Nouveau Testament et je trouve que ce mot s’em-