Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol26.djvu/43

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



IV

Sur ma demande, on me désigna pour le recensement un quartier de l’arrondissement de Khamovnikï, près du marché de Smolensk, dans la ruelle Prototchnï, entre le passage Bérégovoï et la ruelle Nikolski.

Dans ce quartier se trouvent des maisons portant le nom général de maisons Rjanov ou forteresse Rjanov. Ces maisons appartenaient autrefois au marchand Rjanov, et maintenant aux Zimine. Depuis longtemps, j’avais entendu parler de cet endroit comme du repaire le plus terrible de la pauvreté et de la débauche, c’est pourquoi j’avais demandé aux chefs du recensement de me nommer dans ce quartier. Mon désir était réalisé.

Quand j’eus reçu l’ordre de la municipalité, quelques jours avant le recensement, je fus seul faire le tour de mon quartier. Selon le plan qu’on m’avait donné, je trouvai de suite la forteresse Rjanov.