Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol3.djvu/264

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


est mal, je me serais posé les questions : Qu’adviendra-t-il avec elle, avec moi, avec Loukachka ? Maintenant, cela m’est égal. Je vis non seulement pour moi seul, je n’existe plus par moi-même, quelque chose qui est plus fort que moi me guide. Je suis tourmenté, mais auparavant j’étais mort et c’est seulement maintenant que j’existe. Aujourd’hui, j’irai chez eux et lui dirai tout ! »