Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol8.djvu/369

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


— Maintenant je dois vous dévoiler le but principal de notre ordre, et si ce but concorde avec le vôtre, alors vous entrerez utilement dans notre fraternité. Le but essentiel, qui est en même temps la base de notre ordre et qu’aucune force humaine ne peut renverser, c’est la conservation et la transmission à la postérité d’un certain mystère important… qui nous vient des temps les plus reculés et même des premiers hommes ; de ce mystère dépend le sort du genre humain. Mais il est de telle sorte que personne ne peut le connaître et en profiter s’il n’y est préparé par une longue et persévérante purification de soi-même. C’est pourquoi peu d’hommes peuvent espérer le trouver vite. Pour cette raison nous avons un deuxième but qui consiste à préparer nos adeptes à la possibilité de corriger leur cœur, de purifier et éclairer leur raison par les moyens que nous a révélés la tradition des hommes qui ont travaillé à la recherche de ce mystère, et par suite les faire aptes à le recevoir.

En purifiant et corrigeant nos adeptes, nous tâchons, c’est troisièmement, de corriger tout le genre humain en lui donnant, par nos adeptes, l’exemple de la piété et de la vertu, et nous tâchons ainsi de lutter de toutes nos forces contre le mal qui règne dans le monde. Réfléchissez à cela et je reviendrai vers vous.

Il sortit de la chambre.