Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol8.djvu/424

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pour la vente des forêts et des domaines, l’amortissement au Conseil, mais qu’il était même probable qu’il ne demanderait ni ne saurait jamais comment il se faisait que les bâtiments construits restassent vides et que les paysans continuassent à donner en travail et en argent tout ce qu’ils donnaient avant, c’est-à-dire tout ce qu’ils pouvaient donner.