Page:Tolstoï - Œuvres complètes vol1.djvu/391

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


a pas moins de soixante volumes environ, édités à part. En France, vingt-neuf éditeurs ont fait paraître des ouvrages de Tolstoï. Perrin vient en tête avec dix-sept œuvres de Tolstoï ; après lui, Savine, huit œuvres ; Marpon et Flammarion, six ; P.-V. Stock, six ; la Revue Blanche et Hachette, quatre ; Charpentier-Fasquelle et Ollendorff, deux chacun ; et chacun des autres a donné une œuvre.

À propos de ces éditions, nous devons faire remarquer que certains ouvrages n’ont pas été publiés sous leur vrai titre, ce qui rend parfois difficiles les recherches sur les œuvres de L. Tolstoï. Au cours de la publication, nous indiquerons les titres sous lesquels ont paru les diverses œuvres.

Certains ouvrages de Tolstoï ont eu chacun plusieurs traductions et ont paru simultanément, chez différents éditeurs. Tels sont : La Sonate à Kreutzer, Qu’est-ce que l’Art ?, La puissance des Ténèbres, Résurrection, etc.

2° Il existait jusqu’ici trois éditions de l’Enfance et de l’Adolescence ; deux d’entre elles contiennent en outre une troisième nouvelle, La Jeunesse.

a) Édition Perrin, 1887, sous le titre : Mes mémoires. Enfance, Adolescence et Jeunesse, traduit avec l’autorisation de l’auteur par E. Halpérine.

b) Édition Hachette, 1898, Souvenirs. Enfance, Adolescence et Jeunesse. Ouvrage traduit du russe avec l’autorisation de l’auteur, par Arvède Barine.

c) Édition Hetzel, 1886, l’Enfance et l’Adoles-