Page:Trevoux - Dictionnaire, 1732, T01, A.djvu/3

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
EPISTRE


ses ordres qu'il a été entrepris, c'est sur le plan qu'elle a bien voulu en tracer elle-même, qu'on s'est réglé dans l'execution ; & l'on s'est fait une loy d'autant plus inviolable de s'y assujétir & de le suivre, qu'on a crû que c'étoit le plus sûr moyen de conduire l'Ouvrage à sa perfection.

Ce seroit, Monseigneur, luy dérober une partie de son prix, que de laisser ignorer au Public la part que vous avez bien voulu y prendre. On ne pourra s'empêcher d'en concevoir une idée avantageuse, quand on sçaura qu'il a été fait, non-seulement sous les auspices, mais même si je l'ose dire, sous la direction d'un Prince si judicieux & si habile : & d'ailleurs il y va de la gloire des belles Lettres, que tout le monde sçache que vous ne vous contentez de vous intéresser à leur avancement, & à leur progrès, par la protection & l'appuy que vous leur donnez, mais que vous daignez encore y contribuer de ses soins & de vos soins et de vos lumieres.

Cette circonstance, Monseigneur, qui donne un nouveau lustre à la faveur dont vous honorez les beaux Arts. Elle fait voir que si vous les protégez, ce n'est point simplement, parce qu'il est beau & glorieux à un grand Prince de les prendre sous sa protection ; mais bien plus encore, parce que vous en connoissez toutes les beautez, & que vous en estes véritablement touché. Cette affection leur fait d'autant plus