Page:Vaillant-Couturier - Députés contre parlement.djvu/70

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 60 —

geront la face du monde et, par eux, les hommes seront sauvés. Mais il convient d’abréger les terribles conditions de ce conflit généralisé entre l’idéal rationnel et la situation de fait, en comblant l’écart qui sépare encore, dans le monde, la raison et l’opinion publique.

Que les intellectuels aient l’angoisse de leurs urgentes responsabilités. Il ne s’agit pas de subordonner toute la littérature et tout l’art à la sociologie et à la politique. Nous devons, à la grandeur de notre métier de faire cette réserve catégorique : il n’y a pas ici-bas que des vérités sociales. L’obligation pratique de faire intervenir, là où il le faut, les conceptions exclusivement positives, ne signifie pas qu’il n’y ait pas d’autres problèmes, ni qu’une classification scientifique puisse tout embrasser. Il y a les sentiments, les passions, les émotions, l’abîme du bonheur et de la douleur intimes. Et là, l’homme n’est plus un élément restreint, positif et mesurable, de l’ensemble, mais un monde, un centre universel. La philosophie pure demeure sacrée, et les sottes pa-