Page:Variétés Tome II.djvu/221

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Discours sur l’inondation1 arrivée au faux-bourg S.-Marcel lez Paris, par la rivière de Bièvre, le lendemain de la Pentecoste, 1625, et moyen d’empescher a l’advenir telles inondations et conserver la dite rivière, à cause de son incomparable proprieté pour les teintures, nonobstant le destour des sources de Rungis. Plus autre advis pour l’establissement des tueries, tanneries et megisseries, par la moyen du destour de la dite rivière au dessus de la ville de Paris.
À Paris, de l’imprimerie de Jean Barbote, en l’isle du Palais, rue de Harlay, à l’Alloze.
M. DC. XXV.
In-8.

Ornari res ipsa negat, contenta doceri.

La possession vitieuse, clandestine et violente de plusieurs proprietaires des heritages situez le long de la rivière de Bièvre et ancien cours d’icelle estant cause des inondations et deluges survenus ès faux-bourgs


1. Ces inondations de la Bièvre étoient fréquentes. On